Prentimily




Partagez | 
 

 Moonlight Shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moony

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 26
Localisation : Dans la lune...
Emploi : Etudiante en droit

MessageSujet: Moonlight Shadows   Mer 23 Mai 2012 - 16:55

..
MOONLIGHT SHADOWS
Edité le 23/05/2012
Il suffit parfois d'une minute pour changer une vie...
Son souffle parcourait son visage. cette odeur fétide. Cette chaleur étouffante.
La fin. Le trou noir. La peur qui paralyse. Impossible de crier.
La gorge nouée, la jeune femme regardait les yeux jaunes, injectés de sang de son agresseur. Celui-ci la maintenait au sol, l'écrasant de tout son poids. L'air était sec ce soir là ce qui était rare dans la région de Seattle. Et la lune... La lune brillait de mille éclat.
A quoi penseriez-vous si c'était la dernière fois que vous voyez la lune?



REMERCIEMENTS ET DÉDICACES
Moony
Brillante et lumineuse, troublante et mystérieuse... J'aime bien être dans la lune.



..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moony

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 26
Localisation : Dans la lune...
Emploi : Etudiante en droit

MessageSujet: Moonlight Shadows   Mer 23 Mai 2012 - 17:16

Prologue

Le départ.

21H30. Apple Williams venait d'arriver à l'Union Station (gare) de Los Angeles. Son train était prévu pour 22h30 mais la jeune femme était arrivée en avance pour être sûr de ne pas le rater. Son choix avait été difficile. Quitter sa Californie natale pour partir vivre à plus de 2200 kilomètres du seul endroit qu'elle avait connu depuis sa naissance la terrorisait. Elle n'avait pas de plan précis pour son avenir. Aucune perspective pour la reprise de ses études. Arrivée à Seattle, elle comptait accumuler les petits boulots. On engageait toujours des serveuses ou des caissières. Ça lui permettrait au moins de se payer un logement décent.

21H45. Apple s'arrêta dans un café de la gare et commanda un double cappuccino accompagné d'un muffin à la myrtille. Le grabuge qui régnait dans le hall de la gare la fascinait. Elle avait toujours vécu dans des grandes villes animées. San Francisco, puis Los Angeles. Elle était habituée au bruit et à l'agitation, aux embouteillages et à la pollution, aux grandes plages et à la foule qui se presse sur les quais. La jeune femme avait le physique pour vivre dans la bulle californienne. Blonde aux yeux bleus, mince, de taille moyenne et un corps de pop star. Mais depuis quatre ans, elle avait perdu l'éclat qui animait son visage. Ses parents étaient morts dans un accident de voiture, fauchés par un chauffard ivre. C’était le soir de la représentation de la pièce du lycée. Apple avait été contrainte de quitter San Francisco pour aller vivre avec sa tante dans la banlieue de Los Angeles. Depuis deux ans, elle travaillait comme serveuse dans un fast-food près d'une station-service à l'entrée de la ville. Elle était bien loin du glamour et des paillettes d’Hollywood. Mais aujourd'hui, la jeune femme voyait sa vie prendre un tournant. Elle étouffait dans la ville du rêve américain et avait besoin de changer d'air. Elle avait choisi l'État de Washington presque par accident et la ville de Tacoma par le pur effet du hasard.

22H00. Apple quitta la table à laquelle elle avait pris son café pour se diriger vers le quai 12B. Elle composta son billet et monta dans le train. Le trajet allait durer plus de vingt-deux heures. Elle s'installa dans un compartiment et monta directement dans sa couchette. La nuit et la prochaine journée allait être longue mais demain, à 18h30, elle commencerait, enfin, une nouvelle vie...


To be continued...


Dernière édition par Moony le Mer 13 Juin 2012 - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Untitled

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 24
Localisation : Anywhere
Emploi : Etudiante en Edition

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Mer 23 Mai 2012 - 19:18

cheersça donne envie de lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moony

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 26
Localisation : Dans la lune...
Emploi : Etudiante en droit

MessageSujet: Moonlight Shadows   Mer 23 Mai 2012 - 20:06

Chapitre 1

En ce mois d’avril, le ciel était orangé lorsque le train entra dans la ville de Seattle. Il était dix-huit heures et quart. Par la fenêtre du wagon, Apple pu apercevoir les célèbres ferry-boats de la capitale économique de l’Etat de Washington. Enfin, le voyage touchait à sa fin. Apple avait peu dormi la nuit dernière et la journée avait été très longue. Elle n’avait qu’une hâte, arriver au motel qu’elle avait repéré à l’entrée de Tacoma et dormir. Dès le lendemain matin, la jeune femme devait rencontrer les propriétaires d’un établissement de restauration rapide qui recherchaient une serveuse. La jeune blonde avait assez d’argent pour se payer la chambre du motel pendant deux mois mais elle désirait trouver un logement le plus rapidement possible.

Le train finit par entrer en gare et remonta jusqu’au bout du quai. Apple récupéra toutes ses affaires, une grosse valise, un sac à main et un sac de voyage, et descendit du wagon. La jeune femme avait faim mais elle ne voulait pas perdre de temps et se dépêcha de rejoindre la gare routière où elle prendrait un car qui l’amènerait au motel d’ici une heure. Une fois dans le bus, Apple s’installa loin des autres passagers et plaqua son front contre la vitre fraiche. La fatigue lui donnait la migraine. Elle regarda l’eau et l’air glacé de Seattle. La différence de température entre l’air saturé et pollué de Los Angeles et l’air frais des montagnes du nord du pays était palpable. La voyageuse s’en moquait. Tout ce qui importait pour elle était de fuir et de changer définitivement de vie.

Le car traversait Seattle. Apple eut tout le loisir d’apercevoir Puget Sound, le détroit de Puget, où se dessinaient les routes maritimes qui guidaient les bateaux. Elle aperçut également au loin le célèbre Space Needle La jeune femme repensa aux deux dernières années. La routine qui s’était installée dans sa vie. Se lever, partir travailler, passer faire quelques courses et puis finalement rentrer. Sentir la friture, jour après jour. Ne plus s’habiller que de pantalon et sweat noir. Enfiler quotidiennement l’uniforme « sexy » qu’elle devait porter pour servir les clients. Si on lui avait dit qu’à 20 ans sa vie serait aussi monotone, Apple ne l’aurait pas cru. Elle avait rêvé en grand. Aller à l’université, faire de grandes études, devenir avocat ou médecin, peut être architecte. Rencontrer un garçon sympa, se marier, avoir des enfants. Bon, certes sa vie n’était pas terminée, mais Apple ne croyait plus en rien. Depuis la mort de ses parents quatre ans plus tôt, elle avait perdu tout espoir, elle n’avait envie de rien.

Le car s’arrêta à un arrêt perdu au milieu d’une route où se croisait voitures et camions de livraison. La jeune femme récupéra toutes ses affaires et descendis. Elle devait encore marché pour rejoindre le motel. Elle l’aperçu, enfin, grâce à ses lumières clignotantes qui perçaient en ce début de soirée. Sans grande cérémonie, Apple se présenta à la « réception » et paya une chambre pour trois jours. Elle récupéra les clés et monta directement dans sa chambre. Arrivé en haut, elle déposa toutes ses affaires sur le sol et s’écroula sur le lit miteux. La chambre sentait le renfermé. L’estomac de la jeune femme lui faisait mal tant elle avait faim mais, elle n’avait pas le courage de ses lever. Elle ferma les yeux pour oublier la nausée naissante qui lui venait et finit par s’endormir…


***

Le lendemain matin, Apple se réveilla vers neuf heures. Elle n’avait rendez-vous qu’à treize heures pour son entretien mais profita de son avance pour se préparer soigneusement, se laver les cheveux et essayer de ne pas ressembler à un cadavre. Elle ouvrit la fenêtre de la chambre pour aérer la pièce. L’air était frais et humide. La région de Seattle était réputée pour avoir le taux de précipitation le plus fort des Etats-Unis. Apple enfila un jean noir avec des baskets de la même couleur. Elle quitta son traditionnel sweat pour revêtir un débardeur noir et un gilet en laine grise. Elle passa ensuite une parka rouge. Après s’être apprêtée, la jeune femme sortit du motel. Le vent lui fouetta le visage. Elle longea la route pour s’arrêter dans un coffee shop où elle commanda un chocolat chaud, un jus d’orange et des pancakes à la banane. Elle mourait de faim et cette dose de sucre était un vrai réconfort.

Après avoir finis son petit-déjeuner, Apple se dirigea vers un arrêt de bus. Elle plongea sa main dans sa poche et en ressorti un vieux lecteur MP3. Elle mit son casque sur ses oreilles et se laissa bercer par la chanson Karma police de Radiohead. Le bus arriva un quart d’heure plus tard. Apple rejoignit le centre-ville de Tacoma en moins de vingt minutes. Le centre-ville était simple, bien différent de ce que la jeune femme avait connu en Californie. Les rues étaient pittoresques mais agréables. Au loin, au-dessus des immeubles, le Mont Rainier dominait la ville. La jeune femme se baladait dans les rues de cette nouvelle ville. Une multitude de petites boutiques se succédaient. Elles avaient toutes un aspect d’antiquité. Cette ambiance feutrée réchauffait le cœur d’Apple. Vers midi, la jeune femme s’acheta un sandwich et rejoignit les docks. Elle s’assit au bord de l’eau pour se restaurer au milieu du brouhaha des installations portuaires et de l’odeur de poisson. Apple se dirigea, ensuite, vers la station-service où se trouvait le fast-food dans lequel elle devait travailler.

En entrant dans le restaurant, une douce chaleur l’enveloppa. Des clients étaient en train de se restaurer mais il n’y avait pas foule. L’odeur de friture emplit le nez de la jeune femme. Elle pénétra dans la salle jusqu’au comptoir et s’annonça :
- « Bonjour, je suis Apple Williams, je devais rencontrer madame Brown pour le travail de serveuse.
- Oh oui, c’est ma mère. Elle m’a prévenu que vous deviez venir. Suivez-moi, lui répondit un jeune garçon qui essuyait des verres. Je travaille, ici, le mercredi après-midi, après le lycée pour aider », ajouta-t-il.
Le garçon emmena Apple au fond du restaurant . Là, il la fit asseoir autour d’une table et disparu à l’arrière du comptoir. Il en ressortit quelques instants après accompagné d’une femme grande et charnue, les cheveux noirs mi longs. La femme s’avança vers la jeune fille qui l’attendait :
- « Bonjour, mademoiselle, Moly Brown, c’est moi qui gère le restaurant.
- Bonjour, moi c’est Apple Williams.
- Alors, Apple, dis-moi, tu as déjà travaillé comme serveuse auparavant ?
- Oui, j’ai travaillé deux ans dans un restaurant similaire à celui-ci.
- Tu ne m’as pas l’air du coin. Tu as un bel accent du sud.
- Je viens de Californie, en fait, Los Angeles.
- Qu’est-ce qu’une californienne vient-elle faire dans coin aussi éloigné et dans un climat aussi peu engageant.
- Rien de précis… Je…, j’ai toujours aimé la montagne, menti la jeune femme.
- Étrange, enfin bon, chacun ses envies. Si tu veux mon avis, je préférais partir au soleil que de rester dans ce brouillard quotidien. Bon, je te prends à l’essai dès ce soir. Si ça se passe bien, tu pourras revenir demain. Pour la rémunération se sera 8,55 $/heures. Ça te va ?
- Oui ce sera très bien.
- Dans ce cas, je te vois ce soir. Passes vers 18h30, je te donnerais un uniforme ».

Sur ce, la jeune femme quitta le restaurant. Elle passa l’après-midi à découvrir la ville. Apple s’habituait tant bien que mal au climat du nord. Elle appréciait la tranquillité de cette ville et pouvoir profiter de la mer. Sa vie à Los Angeles se résumait principalement à un amas de sable et de poussière sous une chaleur étouffante. Ici, l’air était frais et vivifiant. Pour terminer sa journée avant de retourner au restaurant, Apple descendit sur les docks. Elle s’assit sur le béton au bord de l’eau et contempla l’océan. Après quelques minutes, elle repéra un groupe de pêcheurs qui amarrait dans la baie du commencement. Soudain, la jeune femme sentie une présence étrange derrière elle. Une légère brise lui glaça la nuque. Apple se retourna et aperçu en retrait, derrière elle, un jeune homme d’une vingtaine d’années, la peau bronzée, les cheveux d’un noir de jais, environ un mètre 87, une musculature assez impressionnante sans être grossière. Le jeune homme était beau mais pas simplement, il dégageait une aura hypnotisante. Apple ne pouvait détacher ses yeux du garçon. Soudain, celui-ci plongea ses yeux couleurs d’or dans les siens. Un sentiment de malaise envahie le corps de la jeune femme. Elle détourna les yeux, se leva presque machinalement et quitta le port.

Elle rejoins assez rapidement le restaurant. La soirée se passa bien. Apple fit rapidement ses preuves et la patronne lui assura qu’elle l’engageait. Vers une heure du matin, après avoir terminé de nettoyer la salle, la jeune femme disparu dans l’arrière salle pour se changer. Tandis qu’elle s’apprêtait à partir, madame Brown l’arrêta.
- « Tu n’habites pas trop loin ? »
Apple se retourna.
- « Non. En fait, je vis au motel à la sortie de la ville sur la route de Seattle pour le moment.
- Oh. Tu ne vas pas rentrer seule. Je vais te raccompagner. Si tu veux, je pourrais appeler une jeune fille que je connais demain. Elle recherche une colocataire. Elle a un petit appartement dans le centre-ville. Je pense que tu seras mieux que dans un motel ».
Apple sourit à la femme. Après avoir fermé le restaurant, les deux partirent ensembles dans la nuit noire de Tacoma.



To be continued...





*¤*
Mot de l'auteur : Merci Untitled!! Voici la suite. L'intrigue va bien se ficeler dans les chapitres à venir. Very Happy
*¤*


Dernière édition par Moony le Mer 3 Oct 2012 - 12:51, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Untitled

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 24
Localisation : Anywhere
Emploi : Etudiante en Edition

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Mer 23 Mai 2012 - 20:27

Cela m'a l'air très intéressent!! Tous le monde est mystérieux! Bien trouvé le Moly Brown Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candies

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 19
Localisation : J'te demande moi ?
Emploi : Roh !

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Jeu 24 Mai 2012 - 19:53

Eh bien, j'aime beaucoup ces deux premières parties. Il y a un bon déroulement, j'attends de voir la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Admin
avatar

Messages : 413
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 28
Localisation : Dans les étoiles
Emploi : Décoratrice Intérieure

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Jeu 24 Mai 2012 - 21:41

Début très prometteur petit scarabée ! Laughing J'aime beaucoup ce début assez mystérieux et j'ai hâte de savoir qui est ce beau jeune homme hypnotisant ! La CHUITE !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prentimily.pro-forum.fr
Moony

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 26
Localisation : Dans la lune...
Emploi : Etudiante en droit

MessageSujet: Moonlight Shadows   Mer 13 Juin 2012 - 21:52

Chapitre 2

Le lendemain matin, Apple fut réveillé par les rayons du soleil qui perçaient à travers les volets de la chambre. Du soleil ? Oui du soleil. La jeune femme se leva et ouvrit la fenêtre. L’air était toujours aussi frais mais aucun nuage ne venait obscurcir le ciel. Pour la première fois, elle put apercevoir le sommet du Mont Rainier. Une belle journée en perspective. Il était huit heures. Son service au restaurant ne commençait qu’à onze heures mais Apple devait rencontrer une certaine Tara ce matin. Madame Brown lui avait donné ses coordonnées en la raccompagnant la veille et lui avait assuré qu’elle pourrait passer la voir dans la matinée. Trouver un appartement aussi rapidement était une aubaine, Apple ne pouvait pas laisser passer une telle occasion. Après s’être habillée en toute hâte, elle sortit du motel et pris un café à emporter au coffee shop. Elle parcouru la rue bondée de voitures qui quittaient ou voulaient rejoindre Seattle pour prendre le bus. La jeune femme allait perdre un temps fou dans les embouteillages, elle avait bien fait de partir en avance. Presque quarante minutes plus tard, elle arriva dans le centre-ville. Elle remonta les rues en toute hâte et s’arrêta devant un immeuble situé près du petit port de plaisance en face des docks. Un quartier plutôt sympa même si l’autoroute et la voie ferrée étaient toutes proches.

Apple aperçu enfin l’immeuble qu’elle recherchait. Elle pénétra à l’intérieur. C’était un vieux bâtiment qui devait dater des années 70, quatre étages, sans ascenseur. Bien entendu, l’appartement qu’elle convoitait était au quatrième étage. Après avoir grimpé en haut de l’immeuble, la jeune femme arriva sur un pallier à l’aspect miteux, rectangulaire et où on pouvait apercevoir sur chaque mur une porte menant à un appartement. Apple frappa à la porte du 43B.
De l’autre côté de la porte, la jeune femme entendit un bruit sourd. Une voix jura :
- « Aïe ! Bordel de m****e. Deux minutes, j’arrive ».
Apple ne put réprimer un sourire. Soudain, la porte s’ouvrit et apparu une jeune femme d’un mètre soixante-sept environ, plutôt bien foutue, à la chevelure rousse et bouclée légèrement humide et aux grands yeux verts qui la dévisageaient. La jeune femme avait également de nombreux tatouages sur les bras, les mains, le cou et sans doute ailleurs.
- « Oui. C’est à quel sujet ?, lui lança la rouquine.
- Bonjour. Je suis désolée de vous déranger. J’ai l’impression que je tombe un peu mal. Je viens de la part de madame Brown. Elle m’a dit que vous cherchiez une colocataire et il se trouve que je recherche un appartement ».
La rouquine observa Apple de la tête aux pieds.
- « Ah ! La mère Brown ! Je crois qu’elle n’arrivera jamais à comprendre que je ne suis pas au top de ma forme avant dix heures du matin. Aller, entrez ! »
La jeune femme ouvrit grand la porte pour laisser entrer Apple dans l’appartement.
- « Je te serre quelque chose ? Ah oui, pas de vouvoiement avec moi ! Un café ? Au fait, je m’appelle Tara. Toi c’est comment ?
- Euh… Oui, pardon. Apple, Apple Williams.
- Et bien, bienvenue Apple. Tu vois, ce n’est pas un palace mais c’est plutôt pas mal ! Tu es à Tacoma depuis longtemps ?
- Non. Ça ne fait que quelques jours, lui répondit la jeune femme. Merci, ajouta Apple lorsque Tara lui tendit une tasse de café. Je vis dans un motel pour le moment, donc ce n’est pas vraiment l’idéal. Je viens d’être embauchée dans le restaurant de Molly.
- Ok. Si Molly t’envoie, je pense pouvoir me fier à son jugement. Mais j’aimerais quand même te poser trois petites questions. Tu es prête ?
Première question : Sais-tu cuisiner ?
- Houla. Non pas vraiment. Mes expériences culinaires se réduisent à réchauffer des plats surgelés au micro-onde.
- Bien. Deuxième question : Le mec de ta copine est ultra canon et t’as juste envie de sortir avec lui, tu fais quoi ?
- Rien qui pourrait mettre en péril notre amitié.
- Troisième question : Robert Pattinson est-il un mec que l’on pourrait qualifier de canon ?
- Non. En aucun cas !
- Bienvenue chez toi colocataire !!!!!!
Alors, les charges sont comprises dans le loyer qui est de 854 dollars ce qui fait environ 430 dollars pour chacune. Tu ne trouveras pas moins cher dans la région. Tu as une chambre et une petite, très petite salle de bain, pour toi. Idem pour moi. On se partage la cuisine et le salon/salle à manger. Avant de ramener quelqu’un à l’appart’, on prévient la copine. Ah oui ! Il faut que je te prévienne. Mon frère a tendance à squatter quand il revient pour le week-end de Seattle. En fait, quand nos parents ne sont pas là le week-end, il rentre dans la maison familiale au nord de la ville mais comme il sort beaucoup, il préfère dormir ici pour ne pas « embêter » nos parents. Surtout pour ne pas se faire prendre après avoir un peu trop bu et fumé. Ça ne te pause pas de problème ? Mon frère et moi c’est la même.
- Tes conditions me vont.
- Parfait. Tu pourras apporter tes affaires ce week-end. Si t’as besoin d’aide, dis-le-moi. Pour le bail de colocation, on pourra le signer à ce moment-là, d’accord ?
- Parfait ».

Apple termina son café tout en discutant avec Tara. Elle apprit que la jeune femme avait ouvert une galerie d’art dans le centre de Tacoma alors qu’elle n’était âgée que de 22 ans. La rouquine commençait son travail assez tard mais terminait également tard et avait souvent des soirées de vernissage à assurer. Le courant passait bien entre les deux jeunes femmes. Tara avait l’air assez fofolle et extravagante mais les deux filles étaient faites pour s’entendre.
Après avoir papoté, Apple fit le tour du propriétaire avec Tara. L’appartement était vieux, à l’image de l’immeuble, mais il était propre et en bon état.


***

Vers dix heures et demi, Apple quitta sa nouvelle colocataire pour rejoindre tranquillement les docks avant de prendre son service au restaurant. Aimant s’octroyer des petits rituels, la jeune femme retourna sur le port respirer l’air de la mer. Elle s’assit sur le bord du quai, les pieds dans le vide au-dessus de l’eau.

Tout à coup, Apple ressentit le même souffle glacé que la veille sur sa nuque.
- « Vous ne devriez pas trop trainer par ici à cette heure mademoiselle… ».
La jeune femme se retourna très brusquement, mais ne distingua qu’une silhouette noire accoudée contre la petite cabine à l’entrée du quai. La voix reprit :
- « Les pêcheurs et les dockers ont l’habitude de boire un coup au pub au bout du quai avant de retourner travailler. Ce n’est pas prudent de rester dans les parages lorsqu’ils sont souls ».
Apple observa l’homme qui lui parlait. Sa voix était grave et chaleureuse. Elle ne distinguait pas son visage mais ses yeux sombres et dorés brillaient. La jeune femme ne se démonta pas :
- « Je vous ai déjà vu ici ? Ça vous amuse de m’observer ?
- Non. Je vous préviens. Prenez mes paroles pour un conseil ».
La jeune femme rit.
- « Pourquoi vous écouterais-je ? Je ne vous connais pas.
- Exact ».
Apple attendit mais le jeune homme n’ajouta rien d’autre.
- « Très bien. Merci pour vos conseils, maintenant, vous pouvez me laisser.
- Oh, loin de moi l’idée de vous importunez mais sachez que je ne serais jamais très loin.
- Mais vous me voulez quoi à la fin ??, s’énerva la jeune femme.
- Vous le saurez bientôt », lui répondit le garçon avant de tourner les talons.
Téméraire, Apple se leva :
- « Attendez… Qu’est-ce que… ».
La jeune femme se lança à la poursuite du mystérieux jeune homme qui venait de disparaitre derrière la cabine de pêche. Lorsqu’elle arriva à la même hauteur, elle ne le vit plus. Il s’était volatilisé.



To be continued...






*¤*
Mot de l'auteur : Untitled, merci et oui tout le monde est mystérieux, original! Candies, merci également. Voilà la suite, pour le moment, je suis encore dan l'explicatif mais dès le chapitre 3, je vais démarrer l'intrigue principale! Prentimily, idem, peu de réponses, beaucoup de mystère...
Very Happy
*¤*


Dernière édition par Moony le Mer 3 Oct 2012 - 12:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Untitled

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 24
Localisation : Anywhere
Emploi : Etudiante en Edition

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Mer 13 Juin 2012 - 22:22

Quoi, C'est finit?! La suite!!

(J'ai pensé à Buffy contre les vampires à la fin avec Angel I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Admin
avatar

Messages : 413
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 28
Localisation : Dans les étoiles
Emploi : Décoratrice Intérieure

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Jeu 28 Juin 2012 - 9:38

Tu ne peux pas couper comme ça c'est quoi ça !!! Bon c'est pour quand la suite ???
J'ai envie d'en savoir plus sur ce mystérieux jeune homme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prentimily.pro-forum.fr
Moony

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 26
Localisation : Dans la lune...
Emploi : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Jeu 4 Oct 2012 - 10:12

Chapitre 3

Mais qui pouvait bien être ce garçon ? Et surtout que lui voulait-il ? Apple était perdue dans ses pensées. Elle ne savait pas si elle devait ou non ce méfier du jeune homme. Soudain, le fracas d’une bouteille qui se brise contre le mur la sortie de sa rêverie. Des marins à la mine éméchée sortaient du bar, deux d’entre eux étant sur le point de se battre. Apple récupéra son sac et se dépêcha de quitter les quais pour se rendre au fast-food.

En revêtant son uniforme, la jeune fille ne pouvait se sortir de la tête les yeux dorés du mystérieux inconnu. Elle était comme hypnotisée.
- Bon tu viens ma belle, les premiers clients arrivent.
Apple termina d’attacher son tablier et son badge et suivit Molly dans la salle du restaurant. D’un ton jovial, la patronne salua les habitués. La clientèle du petit restaurant de route se composait essentiellement d’ouvriers et de dockers qui travaillaient dans les environs. Les habitants du quartier et les étudiants se faisaient rares mais il n’était pas impossible d’en voir de temps en temps. Apple passait entre les tables, prenait les commandes, apportait les plats, hamburgers, bagels, sandwichs, tarte à la pomme ou à la rhubarbe, milkshakes, pancakes, café…, débarrassait les assiettes, nettoyait les tables…
Trois heures plus tard, le petit restaurait se vidait enfin. Seuls quelques retardataires terminaient leur repas ou lézardaient autour d’un grand café noir et chaud. Apple passa derrière le comptoir et s’approcha d’un jeune homme qui semblait se perdre dans la lecture d’un livre ancien de taille impressionnante.
- Je vous resserre une tasse ?, demande la serveuse.
Le garçon releva la tête. Il devait avoir dans les vingt-cinq ans. Il avait de magnifiques cheveux blonds dorés coupés assez courts avec quelques mèches plus longues qui tombaient dans ses yeux d’un bleu clair couleur lagon.
- Oui volontiers, merci, lui répondit enfin le jeune homme.
- Vous vous intéressez aux sciences occultes ?
Le garçon lança un rapide coup d’œil à la convertir du livre qu’il tenait entre ses mains et sourit.
- J’étudie les sciences de l’information et de la bibliothèque et je prépare actuellement ma thèse. J’ai eu l’excellent idée de choisir l’histoire des sciences occultes et les légendes urbaine dans l’Etat de Washington comme thème, ajouta-t-il ironique. Autant vous dire tout de suite que c’est un travail très long et très fastidieux pour ne parvenir à récolter que quelques minces indices.
- Ça m’a l’air passionnant. J’ai toujours aimé les histoires inexpliquées, les légendes… Ça permet de s’éloigner du
quotidien.
- Oui mais c’est éprouvant. Cette recherche de l’impossible vous consume parfois au point de ne plus quelle est ma réalité et quelle est la fiction.Et vous ? Apple, ajouta-t-il en lisant le nom inscrit sur le badge de la serveuse, vous êtes étudiant ?
- Non. Moi je ne suis que serveuse. J’ai dû arrêter mes études après le lycée et depuis je travaille pour m’en sortir par
moi-même.
- Vous avez un bel accent du sud, je me trompe ? d’où venez-vous ?
- De Californie. Je suis née à San Francisco. J’y ai vécu jusque mes seize puis je suis parti vivre à Los Angeles.
- Qu’est-ce qu’une californienne peut bien venir faire dans un coin aussi pommé que Tacoma ?
- Vous n’êtes pas le premier à me le demander. Besoin de changer d’air je suppose.
Le garçon dévisageait Apple à présent ce qui rendit la jeune fille quelque peu mal à l’aise. Ses yeux brillaient étrangement. On aurait dit qu’une lueur surréaliste illuminait le visage du jeune homme. Il finit par détacher son regard du visage de la serveuse et repris.
- Au fait. Je ne me suis pas présenté. Je m’appelle Gabriel, Gabriel Miller.
- Moi c’est Apple Williams, lui répondu la jeune fille.
- Et dites mois Apple, vous terminez bientôt votre service ?
Surprise par cette question, Apple arrêta ce qu’elle était en train de faire pour regarder Gabriel. Celui-ci sentit un léger malaise et repris immédiatement.
- En fait, j’allais partir me promener dans la forêt. Il y a un site archéologique indien que je devais voir pour ma thèse. Comme vous semblez vous intéresser aux légendes, j’ai pensé que ça pourrait être sympa, d’autant que vous aviez besoin de grand air, non ?
Apple continuait de regarder Gabriel avec perplexité. Après tout, que craignait-elle, ce jeune homme avait l’air sérieux et était sympathique. Qui plus est, une promenade au grand air lui ferait le plus grand bien.
- C’est d’accord, répondit enfin Apple. Je termine de débarrasser. Juste le temps de me changer et j’arrive.
Un quart d’heure plus tard, Apple avait revêtue son habituel ensemble noir et rejoignit Gabriel qui l’attendait devant le restaurant. Les deux jeunes gens se mirent en route.
- Je peux te tutoyer ?, lui demanda soudain Gabriel.
- Oui, bien sûr, lui répondit Apple avec un regard complice.


***

L’air était frais dans la montagne. Cela faisait une petite heure que Gabriel et Apple marchait à travers les sapins centenaires, les ruisseaux et les clairières parsemées de petites fleurs violettes. Enfin, les deux camarades arrivèrent devant un gros bloc de roche entouré de barrières. Gabriel fit signe à la jeune fille de le suivre alors qu’il entreprit de faire le tour du rocher. De l’autre côté, se dessinait une large ouverture. C’était une petite grotte. Les jeunes gens pénétrèrent dans la masse rocheuse. La grotte était déjà équipée d’éclairage en tout genre ce qui facilitait leurs déplacements. Après avoir longé un petit tunnel, Gabriel et Apple arrivèrent dans une petite salle moins éclairée. Sur les murs, des centaines de dessins peins en rouge apparaissaient.
- Whaou. C’est incroyable ! Ces dessins sont magnifiques et la couleur est tellement vive.
- Ils ont été peints avec du sang !
- Quoi ??
- Des analyses ont été entreprises et il s’agit de sang. Animal ou humain, nous ne le savons pas.
- Du sang humain ? Tu penses vraiment que quelqu’un aurait pu peindre ses représentations avec du sang humain ? C’est horrible !
- Connais-tu l’histoire de l’indien Kewanna et de la louve ?, demanda Gabriel à Apple avec un sourire.
Cette dernière lui fit signe que non.
- C’est une légende locale qui a été transformée en conte pour enfant. Pour te la raconter rapidement, la légende raconte comment un jeune indien de la tribu des Duwamish a été recueilli par une louve après s’être égaré dans la forêt. Il n’avait que six ans. Son nom était Kewanna et il était le fils du chef de la tribu. Les hommes de sa tribu le recherchèrent pendant de longs mois sans succès. Ils finirent par conclure que le petit garçon était mort. La tribu célébra la disparition de l’enfant selon leur rite et très vite elle fit son deuil. Mais soixante-dix-sept ans plus tard,
un jeune homme arriva au village. Il prétendu s’appeler Kewanna et vouloir retrouver sa famille. L’histoire du petit garçon perdu n’était plus connue de tous, seuls certains vieillards de la tribu qui avaient vécus la disparition de l’enfant se souvenaient. Le jeune homme ne devait pas avoir plus de trente ans. Il était grand, fort, bien bâti. La tribu accepta de l’aider dans sa démarche et de l’accueillir dans le village. Mais très vite, des disparitions commencèrent à se produire. Des garçons entre seize et vingt-ans disparaissaient les uns après les autres. Le pire se produisit
lorsque le corps de la fille de l’actuel chef de la tribu, petit fille d’un frère de Kewanna, alors âgée de seize ans, fut
retrouver dans la forêt non loin du village. La jeune fille avait été complètement défigurée. Une bête lui avait entaillé le
visage à coup de griffe et une énorme morsure lui avait ouvert la carotide. Les soupçons se portèrent très vite sur le mystérieux Kewanna, les attaques ayant commencé au moment de son arrivée au village. Les doutes des Duwamish furent confirmés lorsque Kewanna fut retrouvé engagé dans une sorte de rituelle au milieu des bois. L’air était glacé autour de lui, bien plus qu’à l’accoutumé. Et des loups se pressaient autour du jeune homme. Leurs cris plaintifs résonnaient dans la forêt et donnaient au bois un aspect surnaturel. Sans se poser la moindre question, les hommes du village firent fuir les loups par le feu et s’emparèrent de Kewanna. Ils le trainèrent jusqu’au village, le recouvrir de sang de bœuf et le conduisirent sur le bucher. Au moment où le corps du jeune indien s’embrasait, la plainte des loups vint se mêler au son des tam-tams et des prières. Depuis ce sacrifice, il semblerait que les Duwamish connaissent une malédiction. Aucun héritier du chef n’a pas survivre. La tribu a implosé. La légende ajoute que chaque fils ainé des familles ayant vécu le sacrifice serait frappé d’une terrible malédiction. Chaque nuit de pleine lune, ils perdent me
contrôle de leur corps et deviennent des bêtes sanguinaires.
- Attends tu parles de loup-garou ?, l’interpella Apple.
- Il semblerait. Mais ce n’est qu’une légende ne t’en fait pas. D’autant qu’on n’a jamais pu expliquer la disparition de sept jeunes hommes.
- Et toi tu y crois ?
- Je pense qu’il y a bien eut un sacrifice horrible et peut être injustifié ce soir-là. Quant à la malédiction, je l’étudie. Y
croire je ne sais pas. Des corps mutilés ont déjà été retrouvés dans la forêt mais celle-ci grouille de loups et d’ours donc ce n’est pas étonnant. Il faudrait rencontrer un héritier des Duwamish, tu ne crois pas ?
- Si tu le dis. Cette histoire me donne la chair de poule.
- Ne t’en fais pas. Jusqu’à présent, je ne suis jamais tombé sur une bête surnaturelle assoiffée de sang et qui sait que je me ballade régulièrement dans ces bois. Bon, prenons quelques clichés et rentrons.
Gabriel termina ses prises de vue. Ensuite, les deux jeunes gens se mirent en route pour rejoindre le centre-ville. Sur le chemin du retour, Gabriel et Apple parlèrent de tout et de rien. Le courant passait bien entre eux. Toutefois, Apple ne pouvait s’empêcher de repenser à l’histoire racontée par Gabriel. Elle qui n’avait jamais eu un esprit très terre-à- terre croyait rapidement aux histoires extraordinaires. Arrivés en ville, Gabriel raccompagna Apple au restaurant. Ils prévirent de se revoir dès le week-end et échangèrent leurs numéros de téléphone.

La soirée se passa comme d’habitude. Apple pris son service à dix-neuf heure et termina à minuit. Molly avait la comptabilité à faire ce soir-là, Apple quitta donc le restaurant seule. A cette heure, aucune chance de trouver un bus. Elle se mit en chemin pour rentrer chez elle à pied. La ville était calme, fraiche et paisible. Chaque rue était déserte. Apple s’engagea dans une petite ruelle étroite entre deux grands bâtiments industriels. Elle mit sa capuche sur la tête quand elle entendit un léger grincement derrière elle. Elle se retourna rapidement mais continua son chemin. De nouveau le grincement se fit entendre. Le cœur de la jeune fille manqua un battement.
- Il y a quelqu’un ?, demanda-t-elle.
Aucune réponse. La jeune fille commençait à paniquer. Elle pressa le pas timidement puis accéléra franchement jusqu’à courir. Elle se retournait de temps à autre quand soudain percuta une masse solide et dure qui la fit tomber au sol.



To be continued...




*¤*
Mot de l'auteur : Me revoilà avec une suite haute en couleur! Une nouvelle rencontre. De nouveaux indices explicites sur l'histoire et surtout une fin qui va vous laisser sur votre faim!!!! Hahaha!
*¤*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Untitled

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 24
Localisation : Anywhere
Emploi : Etudiante en Edition

MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   Sam 10 Nov 2012 - 21:50

Je veux la suite! I love Wolfman! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moonlight Shadows   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moonlight Shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark Shadows
» A GAME OF SHADOWS ⊰ tonight your secrets shine as bright as neon lights
» Transformers The Ride 3D
» Gemcraft :Chasing shadows

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prentimily :: Livre II : L'art du Roman :: Chapitre II : Merveilleux et fantastiques :: En cours-